Note d’échec en matière d’économie!

Stephen Harper a beaucoup parlé de la force de son gouvernement lorsqu’il est question de croissance économique. Cependant, au cours des dernières années, environ 80 % des nouveaux emplois créés ont été des emplois à temps partiel. Le cours élevé du dollar canadien a nui au secteur manufacturier. L’inégalité des revenus augmente plus rapidement au Canada que dans tout autre pays industrialisé.

Sous le gouvernement Harper, nous observons un exode massif à mesure que les pertes d’emploi se multiplient. Plus tôt en janvier 2015, le détaillant Target a annoncé qu’il mettait un terme à son aventure en sol canadien qui fermera 133 magasins au Canada et jetant du coup au pavé 17 600 travailleurs. Sony a fermé 14 points de vente; par conséquent, 90 travailleurs perdent leur emploi. Autres fermetures annoncées dans l’année récente :

  • En décembre 2014, Mexx Canada a fermé 95 magasins au Canada;
  • En novembre 2014, Smart Set a fait connaître son intention de fermer 107 points de vente;
  • En octobre 2014, le détaillant de vêtements pour femmes Jacob fermera ses 92 magasins;
  • En octobre 2014 Sears a annoncé qu’elle vendrait une grande partie de sa participation dans Sears Canada pour générer des capitaux;
  • En janvier 2014, Sears Canada a annoncé la mise à pied de 2 200 employés.

Les réductions d’impôt des conservateurs devaient créer de bons emplois. Visiblement, c’est un échec. Nous constatons plutôt une baisse du nombre d’emplois à temps plein bien rémunérés. La plupart des nouveaux emplois sont à temps partiel, peu payants et à statut précaire. Pendant ce temps, les grandes entreprises ont profité de leurs réductions d’impôt pour bonifier la rémunération de leur PDG ou les investir à l’extérieur du pays.

Les conservateurs ont maintenu les politiques économiques des gouvernements fédéraux – libéraux et conservateurs confondus – des 35 dernières années : des compressions de services publics et un amenuisement des protections destinées aux travailleurs. De telles politiques mènent à une inégalité croissante : la rémunération de la majorité des travailleurs stagne pendant que les Canadiens les plus riches voient leurs revenus exploser.

En 2015, l’élection devrait porter sur le changement : changer de cap que le Canada prend et créer une économie favorable à l’emploi et à l’équité pour les familles de travailleurs canadiens.

Je demande à tous les membres d’en parler avec leurs proches, leurs amis et leurs collègues de travail. En avez-vous assez de ce gouvernement Harper de droite? Une occasion de changement se présente à nous cette année. Montrons la porte au gouvernement conservateur de Stephen Harper et supportons un parti qui est favorable aux travailleurs qui défendra les droits des travailleurs.    Nous pouvons tous gagner ensemble !

Comments are closed.

1st Ballot for NDP Leader
Thought on Labour

“The majority of any society comprised, Smith knew, not landlords or merchants, but "servants, laborers, and workmen of different kinds," who derived their income from wages. Their welfare was the prime concern of economic policy, as Smith conceived it. "No society can surely be flourishing and happy, of which the far greater part of the members are poor and miserable," he wrote. "It is but equity, besides, that they who feed, clothe and lodge the whole body of the people should have such a share of the produce of their own labour as to be themselves tolerably well fed, clothed, and lodged." The chief economic concern of the legislator, in Smith's view, ought to be the purchasing power of wages, since that was the measure of the material well-being of the bulk of the population. (p. 64)” ― Jerry Z. Muller, The Mind and the Market: Capitalism in Western Thought

Recent Comments